Adrian Younge presents Something About April II

pochette-adrian-younge-presents-something-about-april-ii-performed-by-venice-dawn
Impossible de terminer 2016 sans parler du fabuleux Something About April II sorti en tout début d’année. Adrian Younge revient à ses amours avec ce second volet d’une B.O. imaginaire inspirée par la soul et le cinéma européen des années 1960, une excellente suite qui confirme une fois de plus le génie et le talent du producteur, compositeur et multi-instrumentiste californien.
L‘album Something About April avait créé l’évènement lors de sa sortie en 2011, propulsant Adrian Younge au rang de génie musical dans le monde de la soul et du hip hop. Cette bande originale de film imaginaire réunit les deux principales inspirations du californien : la soul américaine produite de 1968 à 1973 et le cinéma européen des années 1960, plus particulièrement le cinéma italien et les compositions d’Ennio Morricone. Ce Something About April II, paru le 22 janvier 2016 sur Linear Labs (le label d’Adrian Younge), est construit de la même manière que son prédécesseur bien qu’il soit un peu moins fourni en instrumentaux. Pour ce qui est des titres chantés, on retrouve des habitués des productions d’Adrian Younge comme Loren Oden et Saudia Yasmein, mais aussi d’autres guests de qualité comme la française Laetitia Sadier du groupe Stereolab, la chanteuse israélienne Karolina ou encore le soul man Raphael Saadiq qui fait une apparition sur Magic Music. Toujours entouré de sa formation Venice Dawn, Adrian Younge affine encore son style et nous livre un album véritablement savoureux, un de plus ! Le californien ne jure que par les compositions originales et l’analogique et utilise de nombreux instruments vintage comme le légendaire orgue Hammond ou le populaire piano électrique Fender Rhodes et aussi des instruments moins communs comme le clavecin (et sa version électrique) ou le très psychédélique sitar électrique provenant tous de sa collection personnelle. On le retrouve également à la guitare, à la basse, au saxophone (alto, ténor ou baryton), au vibraphone, à la flûte ou encore aux percussions. Le résultat est saisissant et paraît vraiment provenir des années 60-70. La pochette est elle-aussi parfaitement dans le ton avec cette typographie classieuse et ce visuel hautement érotique. Les versions instrumentales de l’album sont sorties au format vinyle le 6 mai 2016 sous le nom Quelque Chose A Propos d’Avril II, toujours sur Linear Labs.


photo-adrian-younge-credit-the-artform-studio
Adrian Younge. Photo de The Artform Studio.

April Sonata

Ce nouvel opus démarre avec Sittin’ By The Radio où l’on retrouve au lead Loren Oden déjà présent sur le Something About April de 2011. Arrive ensuite la voix puissante et envoûtante de Karolina sur Winter Is Here, un morceau particulièrement soul servi par de superbes arrangements. Le titre suivant, intitulé Sandrine et interprété une fois de plus par Loren Oden, est un composition pleine de douceur et de sensualité. Sur le sympathique Step Beyond, la chanteuse française Laetitia Sadier de Stereolab accompagnée de Bilal signent un duo très réussi. Sea Motet est un instrumental savoureux où l’on sent clairement cette influence du cinéma européen des années 1960 dans le son d’Adrian Younge, tout comme le morceau suivant, Memories Of War, magnifiquement interprété par Laetitia Sadier. La première face termine avec Psalms, une composition très sombre et Loren Oden toujours convaincant au lead vocal. Le morceau est un parfaite illustration du style Adrian Younge, très old school et pourtant résolument moderne. La seconde face commence avec Magic Music, une autre excellente composition du californien avec cette rythmique caractéristique, entre soul et hip hop, et la présence de Raphael Saadiq et Saudia Yasmein aux lead vocals. Laetitia Sadier et Loren Oden se partagent le lead sur le titre suivant, le sensuel Ready To Love, aux sonorités encore une fois très influencées par le cinéma européen. Laetitia Sadier et Bilal signent ensuite La Ballade, une très jolie composition, légère et romantique. April Sonata est une de mes compositions préférées de l’album. Mélancolique et minimaliste dans sa première moitié, le morceau décolle dans sa seconde partie avec des chœurs assuré par Brooke De Rosa. On retrouve ensuite Karolina et Laetitia Sadier sur l’excellent Hands Of God avec les chants en fond (assurés par Adrian Younge et Jack Waterson) qui rappellent les westerns spaghettis à la Sergio Leone. L’album conclue sur Hear My Love, une autre superbe composition qui utilise brillamment des instruments peu ordinaires à l’image de ce clavecin électrique dans un final mémorable assuré par Karolina et Loren Oden.

Incontournable

Dépoussiérant la soul vintage qu’il affectionne en la modernisant sans jamais la trahir, Adrian Younge signe ici une suite très réussie à son Something About April de 2011. Ce second volet, naviguant toujours aussi brillamment entre le cinéma et la soul psychédélique, est tout aussi bon et figure sans hésiter dans la liste des disques soul incontournables de cette année. Un nouveau classique dans la discographie du producteur de soul et hip hop le plus en vue du moment !

Dossier lié : Discographie Adrian Younge
Liens : Le site Linear Labs / La page Bandcamp de Linear Labs / La page Soundcloud de Linear Labs / La page Facebook d’Adrian Younge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *