Anita Ward / Ring My Bell

macaron-anita-ward-ring-my-bell-single-juana
Au printemps 1979 sortait le single Ring My Bell d’Anita Ward, qui allait envahir les ondes et devenir un classique disco soul instantané. Le succès fut tellement énorme qu’Anita Ward ne parviendra pas à réitérer et deviendra un de ces nombreux « one-hit wonder ».
Anita Ward a toujours aimé chanter, elle chantait dans la chorale de son école et a toujours été attirée par le gospel et la musique soul. En 1978, elle fait la connaissance de Frederick Knight, un ancien de chez Stax qui possède son propre label, Juana Records. Ensemble, ils décident d’enregistrer un album et l’année suivante, le LP Songs Of Love est quasiment prêt. Mais Frederick Knight souhaite y inclure une autre chanson dans le même esprit que Make Believe Lovers, le premier single de l’album, une autre chanson clairement orientée au marché disco alors à son apogée avec un tempo rapide et dansant. Il apporte alors à Anita Ward les paroles d’une chanson dont il est l’auteur, Ring My Bell, en prenant soin de les adapter légèrement auparavant. En effet, Frederick Knight avait à l’origine écrit cette chanson pour la jeune Stacy Lattislaw (qui avait 12 ans à l’époque) mais cette dernière avait préféré tenter sa chance chez Cotillion (une division d’Atlantic) plutôt que Juana Records. Les paroles étaient plus enfantines et naïves, et Frederick Knight ressentit le besoin de les modifier pour convenir à une chanteuse plus adulte. Ring My Bell possédait donc à présent une double lecture, et une forte connotation sexuelle (comme le suggèrent les « ding, dong » et les « ring it/oww »), mais à la base ce n’était pas le cas.

Enregistrée au studio Malaco situé au 3023 Northside Drive, la session réunit de nombreux musiciens talentueux avec James Stroud à la batterie, Ray Griffin à la basse, Carson Whitsett aux claviers et Michael Toles (ex Bar-Kays) à la guitare. Le morceau se caractérise par l’utilisation du fameux son de carillon et l’ajout d’une batterie électronique Synare (déjà utilisée dans d’autres titres disco comme le très bon Mac Arthur Park de Donna Summer en 1978). Le titre, à l’origine plus lent, a été remixé par Richie Rivera sous le nom « The Midnight Mix ». Suite à l’immense succès de Ring My Bell, on retrouvera ce style dans d’autres hits de la fin de l’année 1979 tels que The Second Time Around de Shalamar ou l’extrêmement recommandable Can’t Live Without Your Love de Tamiko Jones.

macaron-anita-ward-ring-my-bell-single-juana-alternate-1 macaron-anita-ward-ring-my-bell-single-tk-records macaron-anita-ward-ring-my-bell-single-juana-alternate-2

pochette-anita-ward-ring-my-bell-12inch-tk-disco pochette-anita-ward-ring-my-bell-12inch-tk-records

Ce single légendaire est donc sorti à l’origine en avril 1979 aux Etats-Unis sur le label Juana Records, et en mai 1979 sur le label T.K. Records au Royaume-Uni. Dès sa sortie, Ring My Bell entre en 90ème position dans les charts Pop. Le titre continuera à grimper pendant sept semaines et se hissera finalement #1 dans tous les charts (R&B, Pop et Dance), détrônant au passage Love You Inside Out des Bee-Gees, We Are Family de Sister Sledge et également Bad Girls et Hot Stuff de Donna Summer (« The Queen Of Disco »). Il restera numéro un pendant deux semaines d’affilée dans le Billboard Hot 100. Petit détail amusant, avant même de devenir #1 aux Etats-Unis, Ring My Bell a connu un succès fulgurant au Royaume-Uni où il est #1 depuis déjà deux semaines. Le single est un large succès un peu partout dans le monde, se classant dans le top 10 en France, en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède, en Norvège, un succès international ! Le nombre de ventes de ce single est estimé à plus d’un million (l’album Songs Of Love se vendra très bien également, même si beaucoup seront surpris du nombre de pistes très soul, l’album ne contenant finalement que deux titres purement disco), mais le label T.K. Records n’aurait pas fait le nécessaire dans le processus de certification de disque d’or de la RIAA (Recording Industry Association of America), privant ainsi Anita Ward d’une belle récompense. Mais heureusement, le Royaume-Uni (encore eux, décidément !) corrigera ce manque et le single Ring My Bell se verra certifié disque d’or par la British Phonographic Industry (BPI).

Ring My Bell est certainement un des plus gros succès de la musique disco et sans aucun doute le plus gros succès de tous les temps pour le petit label de Frederick Knight, Juana Records. Ce dernier enregistrera lui-même une suite, sortie en 1981 toujours sur Juana, baptisée Let Me Ring Your Bell Again (que vous pouvez écouter ici), mais le titre passera inaperçu. C’est un titre qui sera souvent repris et je ne peux m’empêcher de citer l’excellente version disco reggae des Blood Sisters (que vous pouvez écouter ici). C’est aussi un titre qui sera abondamment samplé par des artistes comme Queen Latifah avec Come Into My House ou DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince avec Ring My Bell.

Article lié : Discographie Anita Ward
Liens : Anita Ward sur Wikipedia (anglais) / Ecouter Ring My Bell par Anita Ward (version 12″) / Ecouter Ring My Bell par The Blood Sisters / Ecouter Let Me Ring Your Bell Again par Frederick Knight

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *