Disrupt / Dub Matrix With Stereo Sound

pochette-disrupt-dub-matrix-with-stereo-sound

Paru en janvier 2014 chez Jahtari, ce mini-LP rappellera à beaucoup les heures passées sur Tetris, Super Mario Land ou encore Legend Of Zelda à l’époque du Gameboy de Nintendo. Décrit comme un album d’extra-terrestrial 8-bit dub par son créateur Jan Gleichmar aka Disrupt, ce mini-LP assez court (moins de vingt minutes) est une vraie pépite et un incontournable dans son genre.
Ce Dub Matrix With Stereo Sound est une démonstration de force en matière de création de riddims à l’aide de consoles de jeux, et plus précisément ici d’une fameuse portable 8-bit commercialisée en 1989 et sa puce sonore caractéristique. Pour obtenir ce son chiptunes authentique, Disrupt utilise directement un Gameboy (renommé Gamebwoy pour l’occasion), équipé de la cartouche LSDJ (Little Sound Dj), un logiciel de création musicale puissant et flexible doté d’un séquenceur 4-pistes avec prise en charge et gestion de samples (sons de synthés, kits de batterie, mais aussi synthèse vocale). C’est le même genre d’interface que proposait ProTracker sur Amiga, pour ceux qui connaissent. Seul le morceau Bits From The Bong n’a pas été réalisé avec LSDJ mais à l’aide de Nanoloop, une autre cartouche très utilisée sur la scène chiptunes qui émule un séquenceur/synthétiseur. Une fois cet ensemble de riddims intégralement construits à partir de la puce sonore du Gameboy, Disrupt s’occupe ensuite du mix et les retravaille à l’aide d’un Korg Monotron Delay, puis ré-enregistre le tout sur cassette/bande. Ces neufs riddims ont été testé en soundsystem à travers toute l’Europe (utilisés comme interludes entre les différents sets de Jahtari), et ce son old-school purement 8-bit remporte un franc succès à chaque fois. Les artworks sont signés Fabrice Claude (Subactive Soundsystem) et, détail sympa, on peut apercevoir au dos les entrailles de la bête.

pochette-disrupt-dub-matrix-with-stereo-sound-dosInsert Coin

Le morceau Predator s’ouvre sur le classique son du logo Nintendo de démarrage. Cette piste servant d’introduction donne immédiatement la tonalité de cet album avec ces sonorités chiptunes agressives qui nous assaillent de toute part. Arp Attack est un très bon titre avec une mélodie accrocheuse boostée par une basse bien lourde, Babylon Wavetables prend le relais avec ses grosses nappes synthétiques résolument old school. C’est ensuite au tour de l’excellent Bits From The Bong de faire résonner son entêtante mélodie, ponctuée d’une voix synthétique bien crade, à l’ancienne. La face se termine avec Break Out (un jeu d’arcade dérivé de Pong, commercialisé par Atari en 1976), un morceau dans un registre minimaliste, qui rappelle une fois encore les bande sonores des premiers jeux vidéos. En prêtant une oreille attentive, on peut même reconnaître certains sons directement issus de grands classiques de cette époque. La face B débute en force avec le titre Pueblo qui envoie une mélodie simple mais terriblement efficace, suivi de l’envoûtant Riptide qui continue de visiter le reggae à la sauce 8-bit sur un rythme lourd, profondément roots. On approche malheureusement déjà de la fin avec The Future Is Ours, un bon morceau de plus, à base de rythmique déstructurée et d’épaisses nappes de chipsets. L’album termine sa courte exploration sonore sur l’excellent Toploader et sa mélodie très entraînante dans le plus pur esprit des chiptunes de l’époque.

Final Boss

Disrupt rend tout simplement ici un véritable hommage aux musiques des jeux vidéo 8-bit de l’ère NES/Gameboy. Disposant d’un réel background vidéoludique, ayant personnellement connu et apprécié le son si particulier des chiptunes lorsqu’il était plus jeune, Disrupt parvient ici à retranscrire tout le charme sonore de cette époque. En mêlant parfaitement ces sonorités 8-bit old school à l’esprit de la musique dub, il signe avec ce Dub Matrix With Stereo Sound un chef d’œuvre incontestable du reggae 8-bit.

Dossier lié : Le label Jahtari
Liens : Pour écouter l’album sur le site Jahtari / Le site Little Sound Dj

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *