Joanna Brouk / Hearing Music

pochette-joanna-brouk-hearing-music
Véritable pionnière dans le domaine de la musique électronique, Joanna Brouk n’a pourtant jamais reçu l’attention qu’elle mérite. C’est désormais le cas puisque le label Numero Group a récemment publié Hearing Music, la première anthologie mettant en lumière le travail de cette artiste avant-gardiste injustement méconnue du grand public.
Originaire de Saint Louis dans le Missouri, Joanna Brouk a été initiée à la musique assez tôt, au sein d’une famille catholique. En 1969, alors âgée de 20 ans, elle décide de partir pour la Californie, où elle étudie la littérature et la poésie sous la tutelle de Josephine Miles à l’université Berkeley. Elle se dirige ensuite naturellement vers la musique et suit les enseignements de Robert Ashley et Terry Riley au célèbre Mills College Center for Contemporary Music d’Oakland. C’est sur KPFA-FM, une radio locale, que Joanna Brouk apparaît pour la première fois en octobre 1972, lors d’une émission consacrée à la musique contemporaine expérimentale. Le show, intitulé « Ode To Gravity », est présenté par Charles Amirkhanian, un autre compositeur d’avant-garde, et plusieurs de ses premières compositions, telles que The Creative, sont présentées. Entre 1980 et 1985, Joanna Brouk publie cinq albums, distribués au format cassette uniquement sur son propre label, Hummingbird Productions : Healing Music (1980), Sounds Of The Sea (1981), The Space Between (1981), Golden Swan (1983) et The Healing Touch (1985). Cette anthologie propose une sélection de morceaux issue des quatre premiers d’entre-eux. A noter que Sounds Of The Sea, l’œuvre la plus conceptuelle de Joanna Brouk, est présentée ici dans son intégralité. Numero Group a aussi eu la bonne idée d’inclure Fire Breath, The Creative et Majesty Suites : Entrance Of The Queen Of Winter Dawn, trois compositions jamais sorties auparavant, pour compléter cette sélection. Fortement inspirée par l’Harmonie des sphères de Pythagore, la musique de Joanna Brouk, entre classique minimaliste et ambient/new age (cette musique « planante » originaire de Californie), est poétique, douce et insaisissable. Ces enregistrements sont une véritable invitation à la méditation et à la relaxation. Ce n’est pas un hasard si certaines cliniques californiennes utilisaient ces cassettes pour prodiguer des soins de musicothérapie à leurs patients. Au niveau des instruments utilisés, on trouve divers synthétiseurs dont le Yamaha DX7 (très populaire dans les années 1980), mais aussi des instruments traditionnels : flûte (avec notamment la collaboration de Maggi Payne), piano, cithare, gong ou encore « conch shell » (une coquille de conque). Certaines compositions utilisent également des enregistrements « naturels », comme les chants de dauphins que l’on peut entendre sur l’album Sounds Of The Sea. Cette anthologie est disponible en 2xCD ou 2xLP, la version CD bénéficiant de 22 titres (contre 15 pour la version vinyle), on s’intéressera plutôt ici à cette dernière.

photo-joanna-brouk-credit-steven-dane

Healing Music

Le premier disque démarre donc avec Going Through The Veil : Becoming A Swan, un morceau de piano atmosphérique de 15 minutes issu de la face A de l’album Golden Swan de 1983. Cette magnifique composition minimaliste laisse s’exprimer toute la grâce et la délicatesse de l’univers sonore de Joanna Brouk. La suite provient de la face A de Healing Music (1980), sur laquelle on trouve la fameuse collaboration avec la flûtiste Maggi Payne (qui a également étudié au Mills College). Faisant office d’introduction à une suite sobrement intitulée Maggi’s Flute, le morceau Lifting Off, marqué par des tremolos entêtants, nous transporte immédiatement dans un univers magique et féérique. Vient alors Mary’s Watch, un thème en quatre parties qui permet d’apprécier le talent d’improvisation de Maggi Payne et les variations et répétitions dans les arrangements de Joanna Brouk. Les deux morceaux suivants, totalement inédits, font partie de ses premiers travaux. L’étonnant Fire Breath figure parmi les enregistrements les plus sombres de l’artiste, avec ces synthétiseurs manipulés à l’extrême et ce son d’avant-garde, résolument futuriste. The Creative invite quant à lui à la méditation avec ces mélodies synthétiques, irréelles, emportées par le rythme lent et hypnotique d’un gong qui résonne dans le lointain. Le second disque s’ouvre sur The Space Between, un autre magnifique morceau au piano s’étalant sur 22 minutes et issu de l’album éponyme de 1981. Le titre, profondément mélancolique, est interprété par Bill Maraldo, un professeur du Mills College. Le morceau qui suit, Majesty Suites : Entrance Of The Queen Of Winter Dawn, est un autre inédit que propose l’anthologie. Les synthétiseurs sonnent ici comme des cuivres français (cors et trompettes) et la mélodie, tout comme le titre, nous emporte dans un univers médiéval. Hearing Music propose pour terminer le concept-album Sounds Of The Sea dans son intégralité. Après une courte Invocation, et une douce mélodie à la flûte sur Atavesta, « les sons de la mer » à proprement parler font leur apparition, avec des enregistrements de chants de dauphins sur le bien nommé Playing In The Water. Vient ensuite Aurora, un magnifique morceau atmosphérique sur lequel se pose une flûte féérique. Les improvisations à la flûte sont jouées par Nina Ruymakere. Diving Deep, Remembering Love varie sur le même thème, continuant l’exploration musicale sur les deux morceaux suivants, Going To Sleep et The Reminder Of Long Ago. La suite prend une tournure plus féérique encore avec l’arrivée de la voix éthérée de Lindsey Lalon sur The Nymph Rising, Calling The Sailor. Sur le titre suivant, First Meeting, c’est la voix de Russell Newhouse qui fait son apparition pour se mêler aux chants mystiques de Lindsey Lalon, que l’on retrouve sur Touching The Sky. The Sounding fait écho à l’invocation initiale et on écoute une dernière fois le monde qui nous entoure avec Return To Deep.

Conclusion

Pour la première fois en CD et vinyle, cette anthologie éditée par Numero Group offre un panorama exhaustif de l’œuvre méconnue de Joanna Brouk. Inspirée par l’harmonie des formes géométriques et empruntant à la poésie ses principes de répétition, de silence et de variation, l’univers musical de Joanna Brouk, minimaliste et avant-gardiste, est une invitation à la méditation et au voyage intérieur. Fortement recommandé !

Liens : Le site officiel de Joanna Brouk / L’album Hearing Music sur Numero Group / Le site Numero Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *