Nytt Land / Sköpun

pochette-nytt-land-sköpun
Cette semaine, je me penche sur un groupe de folk nordique que je viens de découvrir à l’occasion de la sortie de leur troisième album. Ce groupe, c’est Nytt Land, une formation russe créée en 2014. Leur nouvel album, Sköpun, paru le 4 avril 2016 chez Sulphur Flowers, est un véritable voyage spirituel et mystique à travers la mythologie scandinave.
Nytt Land est donc un groupe originaire de Russie, dont la musique s’inspire largement des épopées scandinaves et de la mythologie nordique, l’album est d’ailleurs sous-titré Songs From Elder Edda. L’Elder Edda, aussi appelé Edda Sæmundar (en référence à Sæmundr Sigfússon dit Saemund le Sage, à qui est attribué la rédaction du Codex) ou encore Edda poétique, est un recueil de poèmes en vieux norrois rassemblés dans un manuscrit islandais datant du XIIIème siècle, le Codex Regius. C’est aujourd’hui la plus importante source de connaissances à propos de la mythologie scandinave. Le projet Nytt Land (« nouveau pays ») a été fondé en 2014 par la chanteuse Natalya Pahalenko et le multi-instrumentiste (et également chanteur et arrangeur) Anatoly Pahalenko. La formation comprend aussi Vladimir Titkov et Sergey Silitcky. Le groupe a déjà sorti deux albums, Nytt Land en janvier 2015 et Hávamál en mai de la même année. Leur musique est grandiose, épique sur certains morceaux mais elle sait aussi se montrer plus sombre et mystique sur d’autres. Le groupe se concentre sur les récits de voyages, d’aventures, de batailles, ou encore les histoires de héros et autres légendes nordiques. Sköpun, qui signifie « création » en islandais, est un album principalement acoustique, on y retrouve de nombreux instruments traditionnels comme la flûte (la « seljefløyte » par exemple, une flûte typique de la musique traditionnelle nordique), la guimbarde (dont le son « élastique » est immédiatement reconnaissable), le tagelharpa (une sorte de lyre caractéristique de l’Age des Vikings) ou encore le tambour. Cet album, comme les deux précédents, est édité sur le label russe Sulphur Flowers, un label spécialisé dans la musique neo-folk.

photo-nytt-land
Anatoly Pahalenko, Natalya Pahalenko et Sergei Silitcky.

L’Age des Vikings

L’album commence avec Völuspá (Ask veit ek standa), un morceau grandiose, sur lequel Natalya Pahalenko récite des vers issus du premier livre (Völuspa) de l’Edda poétique (le 19ème verset plus précisément, celui consacré à Yggdrasil). Dans la mythologie nordique, Yggdrasil est l’arbre du monde, celui sur lequel repose les neuf royaumes : Ásgard (le royaume des Ases), Vanaheim (le royaume des Vanes), Álfheim (le royaume des elfes), Midgard (le royaume du milieu, ou royaume des hommes), Jötunheim (royaume des géants), Svartalfheim (royaume des elfes sombres), Niflheim (royaume des Brumes et des Nibelungen), Muspellheim (royaume du feu) et Hellheim (royaume des morts). Völuspá (Hljóðs bið ek allar), comme son nom l’indique, s’inspire encore du Völuspa de l’Edda poétique (il s’agit ici des trois premiers versets) et est cette fois chanté par Anatoly Pahalenko. Les arrangements sont vraiment réussis (les mélodies de flûtes sont très jolies et la guimbarde donne une certaine énergie à l’ensemble). Le morceau suivant, Hrafnagaldr Óðins (Dugir meþ dvergum), que l’on peut traduire par « l’incantation-corbeau d’Odin », contient trois versets issus d’un ancien poème nordique. On retrouve Anatoly Pahalenko au chant sur ces trois versets, le premier évoquant le gouffre originel d’où émerge l’univers lors de sa création, et un éventuel retour à ce vide originel. Le second, quant à lui, fait référence au puits de Mímir, un puits situé au pied de l’arbre du monde, et d’où s’écoule la sagesse. Le dernier verset est consacré à Iðunn, une divinité féminine détenant dans un coffre des pommes merveilleuses qui empêchent les Dieux de vieillir, leur permettant ainsi de garder leur jeunesse jusqu’au jour du Ragnarök. Elle est l’épouse de Bragi, le Dieu de la poésie. Arrive ensuite Sköpun, un instrumental très relaxant, mélangeant parfaitement les instruments traditionnels à d’autres plus modernes comme une batterie. On retrouve de nouveau la voix d’Anatoly sur le morceau suivant, Völuspá (Áðr Burs synir). Ce morceau, à l’atmosphère plus sombre et guerrière, contient d’autres versets (issus une fois encore de la Völuspa) évoquant cette fois Borr, fils de Búri, mari de Bestla, et père d’Odin dans la mythologie nordique. Sur Völuspá (Unz þrír kvámu), Anatoly Pahalenko reprend les versets 17 à 20 de la Völuspa, sur une musique profondément mystique rythmée par les tambours et le son de la guimbarde. Puis vient le morceau Bifröst, un instrumental plus obscur aux arrangements minimalistes sur lequel on retrouve la voix de Natalya Pahalenko qui évoque les chants rituels. Selon la mythologie nordique, le Bitfröst est un arc-en-ciel qui fait office de pont entre Midgard (le royaume des hommes) et Asgard (le royaume des Dieux). Sur le dernier morceau, Hávamál (Fimbulljóð níu), Anatoly Pahalenko, sous le bruit apaisant de la pluie, récite des versets issus du deuxième livre du Codex Regius. Son titre peut se traduire littéralement par « les paroles du Très Haut », c’est en effet Odin lui-même qui fait office de narrateur et les 165 strophes du texte original permettaient au lecteur de s’enrichir spirituellement.

Verdict

Pour une découverte, c’est une vraie bonne surprise, Nytt Land est clairement un groupe à surveiller pour les amateurs de musique pagan folk et de musique folk nordique. Reprenant des versets de l’Edda poétique (principalement du premier livre, Völuspa), Sköpun est un voyage réussi au coeur des légendes nordiques. A noter que l’album n’est pour le moment pas disponible en version physique mais seulement en dématérialisé sur Bandcamp.

Liens : L’album Sköpun – Songs From Elder Edda sur Bandcamp / La page Soundcloud de Nytt Land / La page Facebook de Nytt Land / La page Bandcamp du label Sulphur Flowers / La page Facebook du label Sulphur Flowers

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *