Sierra / Strange Valley EP

pochette-sierra-strange-valley-ep
Découverte par le label Lazerdiscs Records, Sierra est une artiste parisienne qui risque de vite se faire un nom vu la qualité de son premier EP intitulé Strange Valley. Paru le 24 novembre dernier, l’album dépeint un univers post-apocalyptique sombre et anxiogène entre électro et darkwave.
Sierra a commencé sa carrière musicale avec un remix de Toxic Is Dead il y a un peu plus d’un an. Par la suite, elle signe d’autres remixes des titres Sonar de Steige, I Come From Pain de Sônge, Mortel de Fishbach, She Knew de Fulgeance ou encore Discode d’Olowex sur le label So French Records. Ce dernier incluera d’ailleurs Summer Dream, premier titre original de Sierra, sur The Summer Time Compilation Volume 7. On retient aussi l’excellent Maniac Mansion publié il y a six mois sur sa page Soundcloud et disponible gratuitement en téléchargement, un hommage au célèbre point ‘n click de Ron Gilbert (également auteur des légendaires The Secret Of Monkey Island, Monkey Island 2 : LeChuck’s Revenge ou encore du récent Thimbleweed Park). Dans les principales influences du style de Sierra, on peut citer l’électro, la french house, la synthwave et plus particulièrement le courant darkwave. On sent aussi un peu l’importance de John Carpenter dans les mélodies anxiogènes et également une influence très présente des années 1980. Sierra n’a pas encore beaucoup de titres à son actif, privilégiant visiblement la qualité à la quantité et on ne va pas s’en plaindre ! Les marseillais de Lazerdiscs Records ont su flairer le talent de la jeune parisienne et ce premier EP Strange Valley, entre électro et darkwave, est tout simplement une pure réussite ! Pour une durée totale d’à peine plus de vingt minutes, Sierra signe six excellentes compositions qui placent immédiatement Strange Valley parmi les meilleures sorties de 2017. La pochette de l’album, réalisée par Louis Crevier (dont vous pouvez voir un aperçu du travail ici), est magnifique elle aussi et totalement en accord avec l’ambiance post-apocalyptique sombre et angoissante qui se dégage de ce Strange Valley.


photo-sierra

There’s no place you can hide

Après une parfaite mise en condition avec cette Intro aux mélodies de synthé très eighties, Sierra signe rien de moins que l’un des meilleurs titres de 2017 avec Hide, une composition beaucoup plus orientée électro qui rappelle par moments le style de M|O|O|N en plus sombre. Choisi pour teaser l’album, ce morceau hyper efficace délivre une ligne de basse hypnotique, des drops ravageurs et des sirènes anxiogènes tout simplement épiques. Le morceau est parfaitement maîtrisé et Sierra se démarque immédiatement grâce à ce son original et novateur, ce qui fait d’autant plus plaisir vu le nombre d’artistes à utiliser la même recette sans rien y ajouter de plus. Cette petite pépite propulse directement Sierra au sommet parmi les artistes les plus talentueux du moment ! Vient ensuite A Cold Night, un titre plus électro que darkwave lui aussi où l’on peut déjà distinguer des éléments caractéristiques du style de Sierra comme cette ambiance sombre et anxiogène et ces samples vocaux répétitifs le tout dans des compositions toujours très soignées. Le morceau est très réussi et l’atmosphère irréelle colle parfaitement avec le superbe artwork de Louis Crevier. Quatrième titre de l’EP, Desierto est une autre excellente composition de la parisienne. Plus mélodique que les autres titres de l’album, le rythme s’accélère pour cette composition aux forts accents darkwave. Plus proche du courant synthwave classique avec ses nappes de synthés et son rythme plus posé dans un style purement eighties, Two-Headed Birds est une autre excellente surprise (encore !) de l’album. Strange Valley conclue le voyage avec A Long Walk, encore un titre très réussi dont les synthés font directement écho au morceau d’introduction de l’album, bouclant ainsi la boucle et invitant à relancer l’album instantanément pour replonger dans cette « étrange vallée ».

Verdict

Strange Valley est une totale réussite et se hisse sans difficulté parmi les meilleurs albums électro et darkwave de 2017. Pour son premier EP, Sierra place la barre très haut et on attend avec impatience la suite de cette artiste à surveiller de près ! Rappelons que l’album arrive au format CD le 12 février 2018 sur le label Lazerdiscs Records. Vu la qualité de l’album et l’artwork tout aussi réussi, on ne peut s’empêcher de regretter qu’il n’y ait pas de version vinyle annoncée pour le moment.

Liens : L’EP Strange Valley sur la page Bandcamp du label Lazerdiscs Records / La page Bandcamp du label Lazerdiscs Records / Le site Lazerdiscs Records / La page Soundcloud de Sierra / Le site de Louis Crevier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.