Une date pour le prochain album de Perturbator

logo-perturbator-the-uncanny-valley

annonce-album-perturbator-the-uncanny-valley

Annoncé pour la première fois en avril 2015 et prévu initialement pour fin 2015/début 2016, Perturbator a confirmé il y a peu sur sa page Facebook que son quatrième album, The Uncanny Valley, sortira finalement le 6 mai 2016, sur le label Blood Music. Il sera néanmoins possible de le précommander à partir de début mars.
Blood Music avait à l’époque sorti un teaser de l’album, trop court et forcément alléchant. Juste un court extrait d’un morceau de l’album à venir, intitulé Assault, qui devrait s’inscrire dans la continuité de Dangerous Days. On retrouve certains artistes qui ont déjà collaboré avec Perturbator, comme Greta Link ou Hayley Stewart. Le titre She Moves Like A Knife, qui était sorti en single digital en 2014, s’est visiblement trouvé une petite place dans cet album. Comme on peut le voir avec le design de la pochette, les artworks sont toujours signés Ariel Zucker-Brull. Ce quatrième album de Perturbator se situe 24 ans après les événements dépeints dans l’album Dangerous Days, et la conclusion de la guerre contre les machines. On passe des ruelles sombres de Nocturne City aux allées futuristes de Neo Tokyo. On retrouve le Night Driving Avenger. A ses côtés, une femme androïde/assassin qui combat pour la liberté et l’égalité dans un monde cynique qui tente d’éradiquer toute trace des machines. Ensemble, ils vont tenter de démanteler une organisation qui diffuse leur message de haine par l’intermédiaire de leur fausse religion, leur centre de recrutement étant une église noire qui flotte au-dessus de la ville. Tout un programme !

pochette-perturbator-the-uncanny-valley

Uncanny Valley / Définition

La « vallée dérangeante » (de l’anglais « uncanny valley »), est une théorie scientifique du roboticien japonais Masahiro Mori, publiée pour la première fois en 1970, selon laquelle plus un robot androïde est similaire à un être humain, plus ses imperfections nous paraissent monstrueuses. Ainsi, certains observateurs seront plus à l’aise en face d’un robot clairement artificiel que devant un robot doté d’une peau, de vêtements et d’un visage pouvant passer pour humain. La théorie prévoit cependant qu’au delà d’un certain niveau de perfection dans l’imitation, les robots humanoïdes sont beaucoup mieux acceptés. C’est pour cela qu’est utilisé le terme de « vallée » : il s’agit d’une zone à franchir dans laquelle chaque progrès fait vers l’imitation humaine amènera plus de rejet avant de finalement amener une acceptation plus grande.

Tracklist

1 – Neo Tokyo
2 – Weapons For Children
3 – Death Squad
4 – Femme Fatale (feat. Highway Superstar)
5 – Venger (feat. Greta Link)
6 – Disco Inferno
7 – She Moves Like A Knife
8 – Sentient (feat. Hayley Stewart)
9 – Diabolus Ex Machina
10 – Assault
11 – The Cult Of 2112
12 – Souls At Zero (feat. Astronoid)
13 – The Uncanny Valley

Liens : Le site officiel de Perturbator / La page Bandcamp de Perturbator / La page Soundcloud de Perturbator / Le site Blood Music / Le blog d’Ariel Zucker-Brull

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *